FANON D'ACTUALITE

QUELLE IDENTITE ?

Les réflexions qui suivent sont inspirées par une actualité, dont quelques éléments, survolés ici, vont s'amplifiant depuis une vingtaine d'années.
Ce au point qu'aujourd'hui la question est posée :
A juger de par l'acharnement qu'elle met à se décrêper, la femme noire, martiniquaise, serait-elle aliénée, culturellement ?

" L'Antillais ne se pense pas Noir,il se pense Antillais. Subjectivement, intellectuellement,
l'Antillais se comporte comme un blanc. Or, c'est un nègre " , écrivait Frantz Fanon dans
Peau noire, masques blancs.

1-picture2

LAMCOCO

6-picture2

Que dirait Fanon, en observant les critères valorisés,actuellement, à la Martinique, sur le plan esthétique , dans le domaine de la coiffure notamment, où l'on semble s'acheminer vers le dicton :" hors du défrisage, point de reconnaissance " ?

A l'heure de la mondialisation, si décriée,de la parité, et de la recherche d'authenticité allant de pair avec le développement du produit touristique, quel avenir présager pour l'identité de la femme noire à la Martinique ?

Photos de G à D : Anne-Marie Loiseau interroge : quelle identité pour les martiniquaises aux cheveux crépus ?

- vêtement réalisé par le plasticien René-Corail

-coiffure réalisée avec des locks